AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Limbes

Aller en bas 
AuteurMessage
Sihn
Ange Déchu
Ange Déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 26
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Les Limbes   Mar 24 Juin - 20:16

DOMAINE


Les limbes, une zone de l’Enfer sombre, là où sont attirées les âmes des démons qui n’ont commis aucune faute grave, ni d’action glorieuse. Un état continuel et éternel d’une âme flou. Le royaumes des Limbes se trouve à l’extrême Est des Enfers, dans les ravins d’une profondeur surprenante, rallié à la surface par une parcelle de plaine et des marécages lugubres, peuplés de Démon d’un âge généralement avancé et aux pouvoirs varié. Certains anciens possède un savoir de forgeron impressionnant, mais vu le manque de matériaux qui leur est seulement offert, ils éprouvent quelques difficultés à exercer leur art. La forteresse elle même est très bien protégé : une crevasse impressionnante coupée par endroits par quelques ponts de terre, suivies de murailles immenses en pierre sculptée qui aident au mieux les démons en haut des remparts à repousser les éventuels envahisseurs. Après ce mur titanesque, se situe une pente douce qui remonte ensuite à la verticale sans raisons particulière. Dans la pente se trouvent toutes les habitations, les forges, et toutes les autres bâtiment qui ont chacun leur importance. Le centre du domaine où se trouve un pic vertigineux est entouré par un lac d’eau putride alimenté par une nappe phréatique issue des marécages avoisinants. Un escalier interne s’arrêtant à de nombreuses salles différentes, plus ou moins utiles, comme des salles d’armes, des réserves d’armes, des salles d’entraînements, et bien d’autres du moment que cela reste dans l’optique de l’armement. Une fois arrivé en haut des escaliers, on se retrouve en face d’une forteresse noire, entourée de nuages rouges sanglants tranchés par des oiseaux noirs inquiétants. Le château noir s’élève au dessus de la ville comme le Seigneur qui y loge au dessus de ses partisans. Depuis la vue du sommet du palais, on peut observer toutes les limites du royaume des Limbes. Le palais a vu moult Lords se succéder à la tête du Domaine, tous étaient de tailles imposantes, armés de masses, d’arcs, et d’épées gigantesques. Sihn fut donc le premier démon d’un âge fortement bas, et d’une corpulence faible par rapport à bien d’autres, à devenir Lord des Limbes. Il est ainsi à la tête d’une armée comptant près de 45000 démons, la moitié sont des démons expérimentés au combat ou à l’art de s’y préparer, presque 20000 Lémures, près de 2500 incubes et autant de succubes et d’environ 10000 Séides, et le reste composé d’Archlords. Depuis le détrônement de l’ancien maître des Limbes, Sihn commençait à étendre son influence militaire, en renforçant celles déjà présente par celles qui l’avaient aidées à prendre possession des lieux, en écartant (massacrant en fait) les gêneurs et leurs familles, et gardant près de lui les fidèles. Il décidait pour avoir des patrouilles plus efficaces, de chasser et apprivoiser les Wyvernes qui hantaient les terres des bords de l’Enfer. Ainsi il possédait des volatiles comme messagers qui l’alertaient de toute intrusion. La manière de procéder que Sihn à instauré aux Limbes est simple : « On ne cherche pas la guerre, mais on s’y prépare ». Celle-ci fut assez bien acceptée par le peuple démoniaque de l’Est. Pour éviter les conflits, Sihn avait prévu 3 façons de faire une patrouille (pour les frontières), une façon d’éviter les problèmes (simplement par la diplomatie), et une façon de faire la guerre (On gagne et puis c’est tout). Les patrouilles sont réparties de cette façon : en temps normal : « patrouille simple : 15 Lémures accompagnés de 3 Séides » En temps de doute et de préparation de guerre « patrouille préventive : 20 Lémures et 5 Archlords qui sont accompagnés par une Wyverne simple. » Et pour finir, pour les temps de guerre « patrouille maléfique : composé de 20 Archlords chevauchant les bêtes équines, accompagnés d’une Wyverne. » La Wyverne sert de messager, en cas d’attaque elle retourne immédiatement à la forteresse avec un message pré-écrit pour signaler les attaquants. En cas de guerre Sihn prendrait le commandement, menant ses démons au combat. Le royaume morbide des Limbes est accueillant avec ceux que la paix inspirent, même si chez les démons ceci est plutôt rare. Les murailles sont très bien défendus, et l’intérieur aussi, l’accès au château est presque impossible pour un démon normal, mais un Seigneur qui a de l’expérience pourra sans problème venir à bout des gardes, et j’en reste là pour éviter que le domaine tombe trop vite en cas de guerre. La salle du trône est gigantesque, ornée de tableaux commémorant les anciens possesseurs de ces murs. L’escorte Impériale, celle qui est chargée d’escorter le Lord vers une autre contrée et composé de cinquante Lémures sur chevaux, de trente Archlords sur chevaux aussi, de cinq Wyverne simple, en plus du Lord lui même, chacun étant prêt à périr pour son Seigneur. Chaque sortie du Seigneur fait l’objet de discussions de la généralité des Démons. Et tout est minutieusement préparés pour son départ : les meilleurs de la plupart des races, plus les préparatifs particuliers comme le choix d’un second pendant l’absence, la levée de la herse massive qui s’incruste dans les remparts, et autres préparatifs plus ou moins importants.
Le combat qui décida du changement de Lord des lieux fut épique et encore ceux qui étaient là pour voir la bataille s’en vantent. Cette victoire pour Sihn se tient en ces quelques lignes :
Le second de Sihn entra dans la cache de celui-ci il alla à sa tente et y entra dans le but dans le réveiller. Sihn savait que la bataille allait avoir lieux dans quelques minutes. Il sortir de sa tente en emportant ses armes et vit une partie de son armée se dresser devant lui. Il demanda alors où était le reste de l’armée, son second lui répond immédiatement que les troupes sont positionnées dans les marais, les plaines et les ravins, camouflées par des plantes ou des capes de la couleur du sol où ils étaient. Sihn acquiesçât, il fit battre ses ailes pour être surélevé par rapport à ses troupes, pour qu’il soit bien vu et que ses paroles soient entendues : « Soldats Démons! Mieux qu’un long discours, les actes valent bien plus ! On y va, on gagne, et tout le monde aura un logement ! Pour vos amis, pour vos idéaux, et pour la gloire du combat, A L’ATTAQUE ! ». La réaction ne se fit pas attendre les cris de guerre raisonnèrent, faisant sourire Sihn. Il se posa à terre à côté de son second. Tout deux regardèrent l’armée se mettre en marche vers la forteresse. Une fois à quelques kilomètres des murailles, Sihn attendit avant de lancer le signal pour l’attaque. Il avait un espion là-bas, et celui-ci l’avait prévenu que quelqu’un devait sortir de la ville, les herses seront donc ouvertes un bref instant. Ils attendirent un moment et Sihn eut alors un mauvais pressentiment, et s’il avait était trahi ? Sihn refusait de croire cela mais c’était pourtant évident. Il laissa son second sur place et alla vers un Lémure qui était bien en rang comme le autres. Il sortit son arme du fourreau et le transperça, laissant ses habits blancs se recouvrir d’un liquide noir et poisseux. Il rangea alors l’épée et retourna vers le second comme si de rien était : « Tu vas donner l’ordre de lancer l’assaut par les marécages et les ravins. Ceux qui savent voler essayeront de s’infiltrer derrière le mur de pierre et viseront à lever la herse. Une fois la herse levée, le reste des troupes attaquera en se déployant en éventail. On abandonne l’idée de l’entrée subtile, chacun défendra sa peau une fois dans le combat. Les faibles périront au bonheur des forts. ». Le second s’exécuta et partit avertir les troupes discrètement. Les troupes envahirent Les Limbes, des rochers écrasèrent ceux qui étaient au pied des murailles, les troupes volantes esquivèrent avec difficulté les flammes et les rochers adverses, mais gardèrent en tête leur objectif. Une fois près du levier, de nouveaux rochers déferlèrent sur les troupes de Sihn, mais un soldat de Sihn parvint à activer la herse. Le gros des troupes entra dans la ville comme l’avait prévu Sihn. Il jouissait du spectacle : entendre des cris d’agonies, le bruit des boules de feu et des rochers, la milice de la ville sonner le glas, le fer s’entrechoquer à plusieurs reprises. Sihn était heureux, mais fut sorti de ses pensées par son second. Il secoua sa tête et déploya ses ailes noires et s’envola vers ses troupes. Il passa sous la herse en volant, encourageant ses troupes et évitant correctement les projectiles hostile à son égard. Il se posa à terre aidant ses troupes en faisant du soutien, soignant certaines unités, en tuant d’autres. Il vit son second proche de lui dans la bataille, il lui demanda de surveiller ses arrières tandis qu’il se chargerait de descendre quelques ennemis au sens propre. Il abandonna son épée dans son fourreau pour sortir ses flèches, il visait avec difficulté, il était un peu essoufflé, la bataille tout autour de lui, les ennemis loin... Il s’envola et décocha ses flèches sur les ennemis des remparts, devant se poser et se mettre à l’abri par moment. Sihn rangea son arc et reprit son épée et avança avec des Archlords vers la forteresse. Il sautèrent le lac putride grâce aux ailes, et suivirent les marches, massacrant tous ceux qu’ils trouvèrent. Certains périrent au passage, soit par l’habileté des défenseurs du Domaine, soit par des pièges sournois. Sihn n’eut pas à pâtir de toutes ces pertes. Ils avancèrent et trépassèrent à travers ce labyrinthe de pierre et Sihn arriva seul avec un Archlord à la salle du trône.
A peine la porte s’ouvrit, l’Archlord fut assaillis de flèches. Celui-ci abandonna l’existence au pied de Sihn. Ce dernier prit son arc et poussa la porte à la volée sans être derrière, les flèches lancées par réflexes ne purent le toucher. Il fit alors un bon sur le côté et tua un par un les archers qui protégeait le maître des lieux. Celui-ci se tenait dans la pénombre, il se leva et resta immobile un instant. Sihn tendit son arc en vue de la suite. Le démon était fort imposant, au visage tranché de cicatrices, à la peau rouge. Il avait une épée dans son dos, celle-ci était légèrement plus petite que Sihn qui eut un peu peur en la voyant. Il laissa tomber son arc et prit son épée qui ressemblait plus à un couteau face à l’épée du monstre qui ce tenait devant lui. Le démon gigantesque avait un regard hautain, mais aussi furieux envers Sihn :
« - Que fais-tu ici ? On dirait que tu n’es qu’un petit Ange Déchu !
- C’est sûrement parce que c’est le cas. Mais je suis aussi ton successeur.
- Toi ? Un misérable Ange déchu prendrait le contrôle de ce domaine ? Ne crois-tu pas que tu es faible et jeune pour te mesurer à moi.
- J’ai comme même était capable de parvenir jusqu’ici, de lever une armée pour te détrôner, tu pourrais plutôt me remercier de te libérer du fardeau qu’est ta vie, au lieu de te donner des airs.
- Tu es bien arrogant! Que crois-tu faire avec cette petite lame ? Me couper les ongles ?
- T’en fais pas pour moi, si ton niveau de combat est du même niveau que ton humour, j’aurais aucun mal à te battre je te le garantis.
- Espèce de sale petite vermine !
- Allons du calme. Je te propose un marché : on fait un duel, le gagnant prends le contrôle de l’armée de l’autre. Si tu es si fort, tu...
- Accepté connard ! »
Aussitôt le démon rouge tira sa lame en avant et tenta de couper Sihn. Celui-ci se douta que sa force si faible par rapport à son adversaire ne lui serait d’aucune aide particulière. Il se contenta d’esquiver les attaques de son adversaire. Après avoir tenté de blesser le démon rouge, Sihn entendit la porte claquer et son second arriver. Sihn reporta son attention sur le combat, et hurla à son second de ne pas intervenir et lui expliqua son marché. Le second se mit alors dans un coin de la salle, et vit les conseillers du Lord dans l’ombre du trône. Sihn lui était toujours sur son combat. Il était petit, son adversaire grand, une idée lui vint alors à l’esprit. Il attendit que son adversaire fit un geste brusque avec sa lame d’un coup vertical pour passer à l’action. Une fois que ce coup fut donné par le démon rouge, Sihn fit un roulé-boulé sous le démon, laissant sa lame dépasser vers le haut et puis réapparut derrière le démon rouge qui hurlait de douleur et faillit même lâcher son épée : Sihn venait ainsi d’émasculer son adversaire. Celui-ci ne put retenir un rire, un rire froid et sec, un rire qui raisonne et qui fait penser à un fou, même parmi les démons. L’assemblée en avait des frissons. Après cette courte scène où la salle se remplissait d’un liquide noir qui appartenait il y a peu au Lord du domaine, ce dernier fit un geste hasardeux avec sa lame en arrière pour tenter de trancher la tête de Sihn qui, bourré de réflexe, se pencha à temps, puis profita du déséquilibre de son adversaire pour le contourner et lui planter sa lame dans la nuque. Le démon rendit son dernier soupir, éclaboussant Sihn de sang frais. Celui-ci eut un sourire macabre qui s’effaça de suite. Alors il dit d’une voix monotone et las : « Ces lieux m’appartiennent désormais, et je ne supporterais pas la moindre rébellion, est-ce clair ? » Un membre du conseil protesta qui se retrouva immédiatement sur le mur avec une lame plantée dans entre les deux yeux à la verticale. Sihn se pencha alors sur le cadavre de son dernier adversaire et prit l’épée, il fut imprégné d’un savoir quasi immédiat, connaissant les pouvoirs de son épée « Gaïa ».
Ainsi les Limbes tombèrent sous la puissance de Sihn, il renforça les armées, les systèmes offensifs et défensifs. Il y avait plus de gardes aux sommets des remparts, et le levier de la herse fut installé dans un bâtiment très bien protégé, et où il fallait que trois démons activent le levier en même temps pour pouvoir ouvrir la herse. Sihn se souvint des trompes qu’il avait entendu lors de son arrivé, et il découvrit qu’elles étaient utilisées par les Limbes avant le combat pour donner le signal de l’assaut aux démons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hell.lightbb.com/fiches-de-personnages-f6/sihn-t34.htm?si
 
Les Limbes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HeLL :: Roleplay : Les Domaines :: Les Limbes-
Sauter vers: